Les comportements solaires

Le soleil procure une sensation de bien-être à tout moment et pour tout individu. Notre patrimoine génétique et notre type de peau ou phototype ne nous permettent pas le même comportement solaire. Une consommation solaire inadaptée, prolongée, répétée, combinée, pénalisera votre capital solaire initiant un photovieillissement ou héliodermie prématurée, et accentuera le risque de cancer cutané. Moult paramètres interfèrent pour déterminer les différents comportements solaires. Leur définition permettra de se reconnaître et de reconsidérer sa consommation et par conséquence se resituer sur un volet préventif afin de minimiser les risques médicaux.

Accéder à l'article "LE SUNBURN ART OU ART SOLAIRE RISQUE"

Exposition naïve

Elle est quotidienne, ce sont les activités de tous les jours notamment le jardinage, faire son marché, visiter, se déplacer, etc. Elle touche tous les âges ; jeux extérieurs pour les enfants, cours de récréation, voyages scolaires, la marche pour les adultes. Surtout elle est sous estimée, il y a une impression de ne pas s’exposer. Cette exposition est cumulée dans le temps, elle est permanente et ampute notre capital solaire, c’est une exposition sous évaluée.

Exposition professionnelle

Cette exposition va toucher l’ensemble des professionnels de l’extérieur notamment les professions :

  • de la terre : les cultivateurs, maraîchers, la vente sur les marchés, paysagistes, espaces verts
  • les professionnels de la mer : pêcheurs, ostréiculteurs, chantiers navals
  • ceux du bâtiment : maçons, couvreurs, charpentiers, etc.
  • les travaux publics
  • les transports, en effet les pare-brises ne protègent pas contre les ultra-violets accentuant le phénomène de photovieillissement du côté exposé
  • les sports professionnels, tous les sports d’extérieurs quel qu’ils soient

Le capital solaire est dévalué au fil du temps professionnel écoulé en raison d’expositions longues, répétées et durables.

Exposition ludique

Elle concerne l’ensemble des activités extérieures :

  • sports amateurs : vélo, tennis, course à pied, bateau, etc.
  • bricolage : rénovation maison, des jardins etc.
  • les voyages exotiques : de plus en plus il y a une évasion vers les pays exotiques, les pays chauds en hiver, ceci majore le temps solaire estival dans sa propre région, ce sont des expositions ponctuelles mais répétées.

Exposition volontaire

C’est un choix, personnalisé, responsable de s’exposer de façon systématique notamment sur une plage et de préférence entre 12h et 16h avec un risque majeur de conséquences cutanées.

Exposition additive

Nous sommes dans une société du paraître où il est impératif d’exprimer un visage jeune et pétillant permanent. Le bronzage donne cette illusion. L’image médiatique imposée suscite un mimétisme comportemental. Notre représentation narcissique est sous influence induisant ainsi une dépendance à l’origine d’une consommation solaire croissante naturelle ou artificielle en cabine UV. Notre image esthétique est sublimée à l’origine du syndrome du double miroir à la fois pour soi-même et pour les autres. La sensation de bien-être que procure l’effet de chaleur solaire accentue ce besoin et conduit l’individu dans une spirale de consommation ou une spirale d’exposition non maîtrisable, semblable à une addiction comportementale. Ce sont des expositions aigues et répétées.
Au terme de ces différentes attitudes, il est essentiel de retenir que ces comportements solaires sont plus ou moins intriqués, combinés, s’additionnant au fil du temps et majorant tout risque pour sa propre santé.

Dr Patrick Moureaux



Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers cutanés (PDF, 888Ko)

Dernière modification le 20/07/15 par Le bureau du Réseau Mélanome Ouest
L’auteur n’a pas transmis de liens d’intérêts concernant les données diffusées sur ce site.

Les derniers messages sur le forum

12/06/2015 traitement d'un mélanome par interféron
11/09/2014 Pembrolizumab/Keytruda
16/06/2014 disparition d'un mélanome
13/06/2014 quand l'entourage reste sourd au danger du soleil pour votre santé
20/02/2014 Traitement melanome par ipilimumab [immunotherapie]
Posez votre question !